L’innovation au cœur
du métier
de la construction

Scrollez

Le développement de la filière sèche, mêlant acier, béton et construction bois, plus l’utilisation de modules de construction préfabriqués en usine illustre la volonté d’Eiffage Construction d’innover dans les modes constructifs. Son ambition est de conjuguer efficacité, qualité, sécurité et durabilité.

Le cœur de métier d’Eiffage Construction, c’est bâtir. L’entreprise est sans cesse en quête d’innovations pour améliorer la qualité, la durabilité et la sécurité de ses ouvrages, ainsi que l’efficacité de ses modes de construction. Que ce soit à travers le développement de la construction bois (filière sèche) ou la fabrication en série de salles de bains HVA ConceptTM prêtes à l’emploi, Eiffage Construction vise à ainsi réduire son impact environnemental, ses délais et ses coûts de construction pour gagner en compétitivité.

La filière sèche

Contrairement à la filière classique dite « humide », la construction sèche ne nécessite pas d’eau et fait appel à des éco-matériaux comme le bois, respectueux de l’environnement.

Ses avantages :

  • Des délais de chantier réduits : pas de temps de séchage, des matériaux préfabriqués en usine prêts à être assemblés à leur livraison sur le chantier,
  • Une moindre consommation d’énergie,
  • Une diminution des nuisances grâce à une moindre utilisation des machines sur les chantiers,
  • Une réduction des pertes et des déchets grâce à l’utilisation de matériaux recyclables.

Au sein de cette filière sèche, le bois, en particulier, présente de nombreux atouts :

  • Il est 5 fois moins lourd que le béton,
  • Il transmet 10 fois moins vite la chaleur que le béton,
  • 1 m3 de bois stocke une tonne de CO2.

Utilisé seul ou combiné au béton, au verre et/ou à l’acier, le bois s’adapte à tous les sites : en neuf ou réhabilitation, pour le logement comme pour le tertiaire, en façade ou en surélévation.

Eiffage Construction est devenu un acteur incontournable en construction bois, ici la résidence universitaire Jean-Jouzel à La Rochelle (Charente-Maritime).

C’est pourquoi Eiffage Construction s’est engagé depuis plus de dix ans dans le développement de la construction bois et a créé une filiale dédiée à la réalisation des opérations où le bois est prépondérant.

Parmi les principales réalisations en bois d’Eiffage Construction, on peut citer :

  • La résidence universitaire Jean-Jouzel de La Rochelle (2013)
  • Le lycée Roger Claustres de Clermont-Ferrand (2015)
  • Un ensemble de 140 logements sociaux à Ris-Orangis, première réalisation labellisée BBCA en France (2016)
  • La Tour Hypérion à Bordeaux (2020)

HVA ConceptTM

Toujours avec pour objectif de réduire les délais et le coût de construction, Eiffage Construction développe une gamme de produits fabriqués en usine, prêts à l’installation dans les bâtiments en construction.

Du sur-mesure en série : les modules Espace Bain de la gamme HVA ConceptTM, produits dans l’usine Eiffage Construction Industries de Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe), se déclinent en quatre versions, selon leur finition (PVC, faïence, carrelage, peinture/carrelage).

Le module de salles de bain HVA ConceptTM vise à réduire les délais de construction et simplifier la vie du chantier dans une optique de développement durable.

Ces salles de bains à fond béton sortent totalement assemblées de l’usine, avec tous les équipements (toilettes, douche, etc.) et les raccordements (électricité, plomberie, ventilation) nécessaires. Sur un établissement de 80 chambres (maison de retraite, hôtel ou résidence service), le choix de salles bains HVA ConceptTM peut ainsi représenter un gain de temps de construction de 5 à 7 semaines.

Les salles de bains HVA ConceptTM répondent aux critères les plus exigeants en termes d’acoustique et de résistance au feu. Elles présentent l’avantage de demander une faible maintenance et d’être recyclables.

La R&D d’Eiffage Construction

Que ce soit pour surveiller la résistance des édifices pendant toute leur durée de vie ou pour réduire les tâches pénibles sur ses chantiers, Eiffage Construction teste de nouvelles technologies.

La R&D vise à construire autrement pour réduire l’empreinte carbone-énergie des villes et territoires.

Expérimentation du béton connecté

Eiffage Construction ouvre de nouvelles perspectives dans la surveillance des édifices en béton grâce à un partenariat scientifique et une plateforme expérimentale inédite. 

Ce totem intelligent intègre des capteurs sans fil pour mesurer les paramètres du béton.

Eiffage Construction Nord, l’Institut de Recherche en Composants logiciels et matériels pour l’Information et la Communication Avancée (IRCICA), le Laboratoire Génie Civil et géo-Environnement de l’Université de Lille (LGCGE) et le Centre d’Innovation des Technologies sans Contact – EuraRFID (CITC d’Euratechnologies), ont créé ensemble à Villeneuve d’Ascq un totem intelligent pour valider une étude sur le béton connecté. Ce totem est équipé d’un réseau de capteurs communicants sans fil et autonomes énergétiquement pour mesurer les déformations, la température et l’humidité du béton armé en temps réel durant toute sa durée de vie.

Test d’exosquelette

L’exosquelette est une structure mécanique qui double celle du squelette humain. Il permet d'augmenter la force de l'homme et de le soulager d’efforts intenses ou répétitifs. Appliqué à la construction, l’exosquelette pourrait servir à réduire les risques liés au portage d’outils et à faciliter la manutention.

L’exosquelette est destiné à réduire les risques liés au portage d’outils et à faciliter les mouvements.

Pradeau Morin, filiale du Groupe Eiffage spécialisée dans la réhabilitation de monuments historiques, a expérimenté un exosquelette sur le chantier de rénovation d’un hôtel particulier à Paris. Il en ressort que cette technologie paraît mieux adaptée aux tâches répétitives en espace ouvert. Pour le moment, l’encombrement de l’équipement ne permet pas son utilisation en espace confiné. En revanche, son effet sur la diminution de la fatigue et des troubles musculo-squelettiques des compagnons est bien réel.