retour

Eiffage Construction va donner une seconde vie à la pouponnière du site Bel Air à Nancy !

16.04.2019
Scrollez
Eiffage Construction va donner une seconde vie à la pouponnière du site Bel Air à Nancy !

Le Conseil Départemental 54 a confié à Eiffage Construction Lorraine la démolition de la pouponnière du site Bel Air et la reconstruction du lot clos et couvert de cette maison d’enfants à caractère social.

Conçu par le cabinet d’architecture ABC Studio, la pouponnière de 2700 m² sera démolie puis reconstruite en 3 ailes de bâtiments dont une semi enterrée.
Les accès multiples sont dissociés à cause de relief du site. Les 3 ailes de  bâtiment  constituent des volumes épurés en brique blanche, limitant les ouvertures sur rue et favorisant l’ouverture sur les jardins.
Dénommé « Cocoon », cet espace calme et serein accueillera des publics fragiles comme par exemple des enfants nés sous le secret qui vont être dirigés vers une adoption ou placés en mesure administrative et/ou mesure judiciaire faisant suite à des problématiques familiales. Ces enfants âgés de quelques jours à 6 ans sont pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance.
 
L’opération nécessite des travaux de désamiantage importants avant destruction.
D’un phasage complexe, cette opération est également très technique de par les configurations des lieux et la protection des enfants en bas âge lors de la 1ère phase travaux.

Les équipes d’Eiffage Construction commenceront à travailler sur le chantier en mai 2019 après les travaux de désamiantage. La livraison prévisionnelle de l’opération est prévue courant 2021. 

message fraude

Alerte fraude

L’identité d’Eiffage, Eiffage Construction ainsi que celle d’Eiffage Immobilier est actuellement usurpée (fausses adresses mail : service-administratif@groupe-eiffage.com et contact@groupe-eiffage.com, fausse plaquette Eiffage, film Eiffage…) afin de proposer des investissements dans des parkings en amodiation, notamment dans des gares européennes (ex : gare do Oriente à Lisbonne).

Il s’agit d’une escroquerie. Nous vous invitons, si vous étiez approchés (notamment via Facebook), à nous en informer via le formulaire de contact disponible sur ce site et à déposer plainte si vous en êtes victime.