retour

Eiffage Construction lance les travaux du centre de valorisation des ordures ménagères résiduelles de la région Calaisis

04.04.2019
Scrollez
Eiffage Construction lance les travaux du centre de valorisation des ordures ménagères résiduelles de la région Calaisis

Le Syndicat d’élimination et de valorisation des déchets du Calaisis (Sevadec) démarre les travaux d'un centre de valorisation des ordures ménagères résiduelles (CVOMr), dans le cadre d’un Crem remporté par un groupement comprenant Eiffage.

Ce marché public global de performance (en conception, construction, exploitation/maintenance), remporté en juillet 2017 par le groupement mené par Octeva, représente un montant global de 60 M€, dont 14 M€ pour Eiffage pour les travaux TCE du bâtiment administratif et de l’usine.

Après la construction du centre de méthanisation des biodéchets par Eiffage Construction Côte d’Opale il y a quelques années, le Sevadec innove à nouveau avec cet outil pour valoriser au maximum les déchets ménagers et réduire l’enfouissement.

Le CVOMr, doté d’une capacité de traitement de 60 000 tonnes / an, se base sur un processus qui permet un traitement différencié des fractions contenues dans les déchets ménagers.

Il combine la valorisation matière, une double valorisation énergétique (biométhane et combustible solides de récupération) et la valorisation agronomique. Objectif : revaloriser 80% des déchets.

Les travaux de terrassement, confiés à Eiffage Route, viennent de commencer. Les équipes d’Eiffage œuvreront sur ce chantier pendant une durée de 16 mois.

message fraude

Alerte fraude

L’identité d’Eiffage, Eiffage Construction ainsi que celle d’Eiffage Immobilier est actuellement usurpée (fausses adresses mail : service-administratif@groupe-eiffage.com et contact@groupe-eiffage.com, fausse plaquette Eiffage, film Eiffage…) afin de proposer des investissements dans des parkings en amodiation, notamment dans des gares européennes (ex : gare do Oriente à Lisbonne).

Il s’agit d’une escroquerie. Nous vous invitons, si vous étiez approchés (notamment via Facebook), à nous en informer via le formulaire de contact disponible sur ce site et à déposer plainte si vous en êtes victime.