retour

Charte « 1 immeuble, 1 œuvre » : à l’initiative d’Eiffage Immobilier, une fresque monumentale peinte à Clamart

29.04.2021
Scrollez
Charte « 1 immeuble, 1 œuvre » : à l’initiative d’Eiffage Immobilier, une fresque monumentale peinte à Clamart

Après les 10 fresques monumentales réalisées dans le quartier Bernard de Jussieu à Versailles réhabilité par Eiffage Construction, c’est au tour d’Eiffage Immobilier de rappeler son engagement artistique. En collaboration avec l’agence d’architecture Arcas et dans le cadre de la charte « 1 immeuble, 1 œuvre » la fresque monumentale « Cascade Palm » a été finalisée début avril par le duo français SupaKitch & Koralie dans le quartier Grand Canal.

Nouveau quartier en développement porté par Eiffage Aménagement, Grand Canal implique de nombreux métiers d’Eiffage. Eiffage Immobilier y réalise notamment un programme pour Alma Résidences Seniors et Immobilière 3F

dans lequel la volonté artistique est évidente : sur une façade de 130 m2, une fresque murale a été créée. C’est la maison de production artistique Quai 36 qui a suggéré cette collaboration avec le duo français SupaKitch & Koralie, dont l’univers, aux influences Art déco ponctué de références à la nature, entre en résonance avec l’esthétique de l’ensemble du programme immobilier.

En plus de faire écho à l’architecture des bâtiments, l’œuvre rappelle également l’environnement végétalisé et naturel du quartier, articulé autour d’un bassin de 500m2 et érigé le long d’un canal. « Cascade Palm », une fresque de 6 mètres de large et 22 mètres de hauteur, s’articule autour de deux éléments - l’eau et la végétation – et possède une palette chromatique très harmonieuse empruntée aux paysages marins et ponctuée de formes géométriques aux inspirations végétales.

Les intentions créatives des artistes :

  • L’eau par Koralie

« La matière liquide et la lumière sont au centre de mon travail, plaçant le spectateur dans une expérience contemplative, une vision sur un miroir déformant ou une fenêtre sur un plan d’eau. Je joue avec la sensation d’apaisement. Mon travail s’inspire des formes de la matière réelle pour la transformer en abstraction, et fait appel aux sentiments et souvenirs nostalgiques.
Le symbole de la piscine dans mon travail est directement lié à celui de l’eau et de la mer. Cette matière libre, changeante, toujours en mouvement, est traversée par la lumière qui devient alors contenue et prend une forme géométrique limitée aux dimensions du bassin. Un mélange de matière minérale et de graphisme architectural. »

  • La végétation par Supakitch

« Je souhaite rendre hommage à la nature, à son âme, lui montrer tout le respect qu’on lui doit. Sans mysticisme engagé, je m’inspire des notions telles que l’animisme, la spiritualité́ et l’occultisme. J’en extrais la poésie et l’esthétisme pour créer mon propre langage, en mélangeant les symboles, les éléments, les traditions et les rituels de différentes origines, pour proposer une harmonie multiculturelle. »

Avec Arcas et Quai 36, nous nous engageons ainsi dans la réussite de ce projet de mutation urbaine en replaçant l’art au cœur de la ville qui lui offrira une nouvelle visibilité tout en respectant l’espace public. Vous pouvez admirer l’œuvre au 381 avenue Charles de Gaulle à Clamart.

©Julie Montel et Bastien Choury