retour

1ère pierre du campus étudiant et du magasin du chocolatier Debotté à l'Île de Nantes

21.04.2016
Scrollez
1ère pierre du campus étudiant et du magasin du chocolatier Debotté à l'Île de Nantes

Eiffage Immobilier Grand-Ouest et Nantes Métropole vont redonner vie au terrain libéré par l’ancienne station-service Shell de l'île de Nantes. Ce chantier s'inscrit dans le cadre du projet urbain de l’île de Nantes piloté par la Samoa depuis 2003.

L’opération, distinguée par une Pyramide d'Argent en immobilier tertiaire, accueillera un nouvel établissement d’enseignement supérieur ainsi que le maître chocolatier Debotté, qui installera un nouveau magasin au rez-de-chaussée.

Cet ouvrage de plus de 4 500 m² sur 4 niveaux est imaginé par l'architecte Rudy Ricciotti, artiste du béton qui a déjà signé le musée des civilisations de l'Europe et de la Méditeranée (MuCEM) à Marseille, l'Auditorium de Rezé, et qui réalisera la nouvelle gare de Nantes.

Avec ce bâtiment façonné de verre et serti d’une résille en béton ultra-performant, l'architecte provençal relève une fois de plus le défi d’exploiter les propriétés du béton avec un fort parti pris esthétique.

L'immeuble s'inscrira en front bâti sur le boulevard transformé en 2006, à proximité immédiate des transports en commun.

Le caractère exceptionnel du site en matière d'accessibilité et de passage, renforcé par la présence du centre commercial Beaulieu, d'équipements et de résidences, profitera pleinement au campus étudiant et au magasin Debotté.

La livraison est prévue en septembre 2017.

message fraude

Alerte fraude

L’identité d’Eiffage, Eiffage Construction ainsi que celle d’Eiffage Immobilier est actuellement usurpée (fausses adresses mail : service-administratif@groupe-eiffage.com et contact@groupe-eiffage.com, fausse plaquette Eiffage, film Eiffage…) afin de proposer des investissements dans des parkings en amodiation, notamment dans des gares européennes (ex : gare do Oriente à Lisbonne).

Il s’agit d’une escroquerie. Nous vous invitons, si vous étiez approchés (notamment via Facebook), à nous en informer via le formulaire de contact disponible sur ce site et à déposer plainte si vous en êtes victime.