Actualités

La construction en bois massif CLT répond au défi du bas carbone

Le 13.01.2016

Retour

Dans la continuité de la COP21, limiter le réchauffement climatique à +2C°, voire +1,5C°, demande au secteur du bâtiment – 2e plus émissif de dioxyde de carbone – la mise en œuvre de modes constructifs à très faible émission. Eiffage Construction et ses partenaires apportent leur pierre à l’édifice avec deux projets inédits en Île-de-France.

Eiffage Construction Île-de-France est impliqué dans deux projets emblématiques dont l’ambition bas carbone est à la hauteur des enjeux de la COP21, grâce notamment au bois massif CLT (Cross Laminated Timber, bois lamellé-croisé) :

  • la réalisation de la plus importante opération résidentielle conçue à ce jour en bois massif CLT en France, avec 140 logements sociaux dans l’écoquartier des Docks de Ris à Ris-Orangis (91), programmés par Promicea.

    Il s’agit d’un bâtiment pilote pour le nouveau label Bâtiment Bas Carbone (BBCA). Biosourcés et recyclables, les 1 911 m³ de bois vont stocker 880 tonnes de C02, soit l’équivalent des émissions de carbone générées par les besoins en chauffage et eau chaude sanitaire du bâtiment pendant 88 ans.

    La consommation énergétique du bâtiment vise un niveau RT 2012 moins 30%, avec alimentation par une chaufferie biomasse collective.
     
  • La rénovation de 200 logements et la construction de 60 logements neufs en conception-réalisation, à Cormeilles-en-Parisis (95), pour le compte de la filiale d’EDF Batigère.

    Chauffée à l’électrique dernière génération, la résidence « La Voie des Moulins » émettra quatre fois moins de carbone qu’un bâtiment standard et permettra une réduction d’environ 20% des consommations par an (860 €TTC/an pour le chauffage électrique contre 1 060 €TTC/an pour la solution chauffage gaz.).

    Le béton génère 28 t de CO2 par logement, contre 3 t pour un logement ayant recours au bois. En exploitation, l’émission de CO2 des logements en chauffage électrique est de 3kg/m².an contre 8 en chauffage gaz.

    Sur 35 ans, les 60 logements neufs en solution bois plus chauffage électrique ne génèreront que 800 tCO2 contre 3 000 tCO2 pour le béton plus chauffage gaz.

Les deux opérations ont recourt à la technologie bois de Woodeum, société spécialisée dans l'ingénierie d’opérations à très haute performance environnementale.

Le bois massif CLT se présente sous forme de voiles assemblés à plis croisés pour la construction de murs, de toitures, de planchers, de cages d’ascenseurs, d’escaliers… Les éléments sont préfabriqués et livrés prêts à poser. Ils peuvent remplacer les voiles porteurs en béton armé.

En plus de stocker le carbone, les structures en bois massif CLT produisent moins de déchets et économisent l’eau sur les chantiers. Elles permettent également la réduction sensible du délai de construction.

140 logements sociaux construits avec du bois massif CLT à Ris-Orangis (91)