Actualités

Eiffage pose la première pierre de « Metz-Congrès Robert Schuman », le Centre de Congrès de Metz Métropole

Le 07.04.2016

Retour

Eiffage pose la première pierre de « Metz-Congrès Robert Schuman », le Centre de Congrès de Metz Métropole

Jeudi 7 avril 2016, en présence de Manuel Valls (Premier ministre), Emmanuel Berthier (Préfet de la Moselle), Jean-Luc Bohl (Président de Metz Métropole et Maire de Montigny-lès-Metz, Conseiller régional), Thierry Jean (Président-directeur général de M3Congrès), Philippe Richert (Président de la Région Grand Est, ancien Ministre), Dominique Gros (Maire de Metz, Conseiller départemental de la Moselle), Philippe Guillaume (Président de la CCI de la Moselle), Jean-Michel Wilmotte (architecte du projet) et Benoît de Ruffray (Président-directeur général du groupe Eiffage) a été posée la première pierre symbolique du futur Centre de Congrès de Metz.

Eiffage, par l’intermédiaire de sa filiale Eiffage Construction, a été désigné lauréat de l’appel à projets du Centre de Congrès de Metz en novembre 2014. Eiffage Construction, mandataire du groupement de conception/réalisation/exploitation/maintenance, assurera les travaux de cet ouvrage de 15 300 m2 pour le compte de M3 Congrès.

D’autres entités du Groupe interviendront également : Eiffage Energie en tant que co-traitant pour les lots techniques et Eiffage Services qui assurera la maintenance du bâtiment pendant 25 ans. Le marché porte sur un montant de 55 millions d’euros : 45 millions d’euros pour la conception et la réalisation, et 10 millions d’euros pour l’exploitation et la maintenance.

Le projet, conçu par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, comprend 5 niveaux : un rez-de-chaussée, un rez-de-parvis, deux niveaux supérieurs et une mezzanine.

Le bâtiment sera notamment doté de deux espaces d’exposition, de 16 salles de commission et d’un auditorium modulable de 1 200 places, une capacité supérieure à la moyenne en France pour attirer une clientèle française mais aussi étrangère.

Habillé d’une résille en pierre de Jaumont, le même matériau jaune ocre que la cathédrale de Metz notamment, le Centre rend hommage au patrimoine architectural local.

Pour lui conférer une identité forte, les façades feront l’objet d’un travail spécifique. Elles s’inspirent du jeu d’ombre et de lumière que l’on peut percevoir sur la façade de la cathédrale, en proposant un maillage perforé mariant opacité et transparence.

Le futur Centre de Congrès se situe dans un quartier en pleine mutation, face au Centre Pompidou et à proximité immédiate de la gare centrale.

Ce bâtiment sera un trait d’union entre le nouveau quartier de l’Amphithéâtre et le centre historique de Metz, deux univers architecturaux diamétralement opposés.

L’implantation du Centre de Congrès vient offrir une troisième face au triangle du Parvis des Droits de l’Homme sur la rue aux Arènes, mais surtout, il vient enrichir l’offre culturelle de Metz.

Il participera au développement économique de Metz Métropole et à l’attractivité de la ville. Les travaux vont durer deux ans pour une mise en service prévue mi-2018. 

Vue du centre de congrès de Metz - © Wilmotte & Associés