Actualités

Un totem intelligent pour expérimenter le béton connecté

Le 26.10.2016

Retour

Eiffage Construction Nord-Ouest s’est associé avec le CNRS pour créer un démonstrateur sous forme de totem en béton bardé de capteurs. Application : la surveillance des édifices.

D’ici à 2020, on estime à 50 milliards le nombre d’appareils connectés qui formeront l’Internet des objets.

Parmi les applications possibles dans le secteur de la construction, la surveillance des édifices en béton voit s’ouvrir de nouvelles perspectives grâce à un partenariat scientifique et une plateforme expérimentale inédite.

L’Institut de Recherche en Composants logiciels et matériels pour l’Information et la Communication Avancée (IRCICA), Eiffage Construction Nord, le Laboratoire Génie Civil et géo-Environnement de l’Université de Lille (LGCGE) et le Centre d’Innovation des Technologies sans Contact – EuraRFID (CITC d’Euratechnologies) ont créé un totem intelligent à Villeneuve d’Ascq, inauguré le 27 septembre, pour valider une étude sur le développement des réseaux de capteurs sans fils noyés dans le béton pour la surveillance des ouvrages de Génie Civil.

Il est équipé d’un réseau de capteurs communicants sans fil et autonomes énergétiquement pour mesurer les déformations, la température, l’humidité du béton armé en temps réel durant toute sa durée de vie.

Les partenaires ont élaboré le dimensionnement des différents paramètres des nœuds capteurs permettant de récupérer toutes les données par liaison radio, comme la réflexion et la transmission des ondes électromagnétiques dans le béton ou la topologie des réseaux de capteurs sans fil adéquate.

En plus de ces paramètres, est estimée de façon réaliste la durée de vie des différents nœuds de capteurs en situation réelle.

Le totem intelligent embarque des capteurs sans fil pour mesurer les paramètres du béton